Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                 KDirect.info

KDirect.info

Le journal d'information

🔴 Miss Kabylie 2017 déclare avoir subi un harcèlement sexuel de la part de Mourad Ait Ahmed. KDirect.info

TIZI-WEZZU (KDirect) -- Amira Mokrani élue Miss Kabylie 2017, puis déchue de son titre, accuse l'organisateur du concours de lui avoir fait des avances sexuels pour avoir son attestation, faute de quoi elle sera déchue. 


Cela s'est passé lors d'une émission sur Radio Canut établie en France, Amira Mokrani déchue de son titre n'a pas hésité à raconter ce qu'elle a vécue comme harcèlement sexuel de la part de Mourad Aït Ahmed, qui voulait clairement qu'elle couche avec lui pour lui payer de cette manière son attestation, puis de lui exiger de faire la même chose avec des personnes très infulantes dans le show business à Tizi-wezzu et Alger, chose qu'elle a refusé catégoriquement. 


« Pour récupérer mon attestation de Miss Kabylie,  Mourad Aït Ahmed m’a demandé de payer. Et payer veut dire ce que cela veut dire. C’est un chantage. Il a insisté mais j’ai refusé », lance Amira Mokrani sur les ondes de la radio Canut.

La victime ne s’arrête pas là. «  Mourad Aït Ahmed voulait même que j’ai des rapports  avec trois ou quatre personnes riches et qui ont les bras long. Devant mon refus, il a décidé de me retirer mon titre », accuse en direct et clairement, Amira Mokrani.

« D’autres miss des années précédentes ont aussi été  victimes de ce même chantage de la part de Mourad Aït Ahmed », ajoute Amira Mokrani. « Il m’a même privé de mon voyage au Maroc car je ne voulais  pas voyager toute seule  avec lui, alors que je devais voyager avec mes deux Dauphines », en pleurant. Miss Kabylie semble très affectée par les harcèlements morales dont elle a été  victime. 

Les accusations sont graves. Mourad Aït Ahmed et sa compagne doivent être déferrés devant les juges pour répondre à cette grave atteinte à l’honneur de jeunes filles innocentes.

 

La Rédaction 


Vidéo de l'intervention de Amira Mokrani sur la radio. 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Agellid 19/05/2017 17:28

Azul,
meslayet taqvaylit ttxilwat tenghamagh s zux s tefransist .

Tamazirt 19/05/2017 14:29

Il faut trouver du courage pour dénoncer de telles pratiques malsaines. Si seulement toutes les femmes pouvaient en faire de même. Les harceleurs sexuels et harceleurs morals sont de gros pervers à fuir !