Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                   K-Direct - Actualité

K-Direct - Actualité

L'information en continu


L'Algérie emprunte 900 millions d'Euros auprès de la Banque Africaine de Développement. K-Direct

Publié le 4 Novembre 2016, 08:31am

Catégories : #international, #Economie

 

L'Algérie a emprunté 900 millions d'Euros auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour financer le Programme d’Appui à la Compétitivité Industrielle et Energétique (PACIE), a annoncé cette institution financière mercredi 2 novembre.

Ce prêt, le premier de la BAD à l'Algérie, intervient après le financement à travers un crédit chinois de 3,3 milliards de dollars de la construction du nouveau port d'El Hamdania, annoncé en janvier 2016.

Ce retour à l'endettement extérieur, suite à la décision du président Bouteflika de ne plus y recourir après l'embellie financière et le désendettement anticipé en 2008, a été rendu nécessaire par la crise financière due à la chute des cours des hydrocarbures depuis juin 2014.

Ce "dogme" de la politique de "non-endettement extérieur" a longtemps été critiquée par des experts, soulignant les opportunités de financement et de coopération ratées par le pays, notamment avec des institutions financières comme la BAD dont l'Algérie est pourtant actionnaire.

"Des institutions comme la Banque Africaine de Développement (BAD) ont également vu leurs activités se tarir peu à peu et leurs représentations en Algérie réduites à leur plus simple expression", affirmait en 2012 Yazid Taleb sur Maghreb Emergent.

"Avec la baisse des recettes pétrolières, l'Algérie doit désormais mener une politique économique rigoureuse, en se basant sur une consolidation budgétaire, par une meilleure mobilisation de ses recettes et une rationalisation de ses dépenses", a expliqué la BAD.

"Elle doit également diversifier son économie et renforcer sa compétitivité en vue de créer plus d’emplois, surtout pour les jeunes", a ajouté le communiqué.

Le PACIE, un programme qui fait partie du nouveau modèle de croissance économique adopté en juillet 2016, vise à "améliorer la résilience et la compétitivité" de l'économie algérienne et d'établir des bases pour une "croissance durable, créatrice d’emplois et de richesse".

La BAD estime par ailleurs que le PACIE est conforme à deux des cinq priorités de la banque, notamment "Eclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique" et "Industrialiser l’Afrique".

 

La Rédaction 

La Banque Africaine de Développement

La Banque Africaine de Développement

Commenter cet article

promopays.com 05/11/2016 04:50

I love to read this one! A reader will get it in a short span of time, and I will also apply this technique on mine so that I'll have an easy time to fix my schedule.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents