Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                   K-Direct - Actualité

K-Direct - Actualité

L'information en continu


Abdelmalek Sellal désigne quatre Banques étrangères pour contracter des prêts. K-Direct

Publié le 8 Novembre 2016, 16:58pm

Catégories : #Actualité, #international, #Algerie

Vidéo du Journal El Bilad

 

Aux antipodes de ce qui a été affirmé à maintes reprises, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a désigné aux opérateurs économiques et aux grandes institutions financières du pays quatre banques étrangères auprès desquelles ils peuvent contracter des prêts.

La cacophonie est totale. Après plusieurs interventions dans lesquelles le chef de l’exécutif a assuré que les finances du pays se portaient bien et que l’endettement extérieur était une option à laquelle l’Algérie n’aura pas recours, le gouvernement s’est résolu, en usant d’un langage ambigu, à s’endetter auprès de la Banque africaine de développement, la Banque islamique de développement, la Banque algéro-libyenne et la Banque algéro-tunisienne.


La question a été évoquée, hier lundi, lors d’une conférence de presse, tenue à Alger, en préparation du forum africain prévu pour le 03,04, et 05 décembre prochain. Durant son allocution, le ministre des Affaires étrangères, Ramtan Lamamra, et le président du FCE, Ali Haddad, ont expliqué, tant bien que mal, que les institutions financières ainsi que les grands opérateurs économiques pourront demander des crédits auprès de ces institutions financières tout en insistant sur le fait que ces quatre banques ont été, dans le passé, destinataires d’apports substantiels de la part de l’Algérie.

Pour sa part, le président du FCE a expliqué que deux de ces quatre banques, à savoir la Banque algéro-libyenne et la Banque algéro-tunisienne sont totalement méconnues par les opérateurs économiques qui ignoraient jusqu’ici leur existence. Pour lui, de telles options permettront aux acteurs économiques d’obtenir des crédits facilement et avec peu de risques. Par ailleurs, Ali Haddad a révélé que le Premier ministre a mis en place une commission pour étudier en profondeur ces possibilités et de  coordonner l’effort entre les acteurs économiques et ces institutions financières.

 

Source : Actualité Algérie 

À lire aussi sur le même sujet : 

Abdelmalek Sellal désigne quatre Banques étrangères pour contracter des prêts. K-Direct

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents