Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                   K-Direct - Actualité

K-Direct - Actualité

L'information en continu


AKBOU : Hommage au dramaturge Muhya par les jeunes du Village Colonel Amirouche. K-Direct

Publié par Augustin sur 5 Octobre 2016, 18:46pm

Catégories : #Culture, #Kabylie

Maison de jeunes du Village Colonel Amirouche

Maison de jeunes du Village Colonel Amirouche

Dans une Afrique ravagée par un impérialisme qui a généré des crises économiques, des crises sociales, mais aussi de l'aliénation identitaire et culturelle, la Kabylie résiste et cherche à sauvegarder son héritage culturel et civilisanionel.

Le dramaturge Muhya incarne l'image d'un intellectuel qui a pu enrichir sa culture en tentant de la sauvegarder et de s'ouvrir parallèlement sur le monde. Ses oeuvres sont une porte ouverte sur les idées de paix, de tolérance loin de toutes pensées haineuses ou racistes. C'est l'homme qui a fait sortir une culture de l'oral à l'écrit mais qui n'a jamais cherché autre chose que la promotion de sa langue.

Le village Colonel Amorouche ex-Riquet (Akbou) avait l'idée de baptiser leur nouvelle maison de jeunes, construite par la volonté de ses habitants, au nom de Muhya. A cela, s'ajoute une oeuvre artistique, un buste à l'effigie de Muhya, sculpté par l'artiste Fettis Hamid, natif du village colonel Amirouche. Ce grand travail réalisé bénévolement par ce grand et modeste artiste Kabyle qui nous a déclaré: "ce travail est un devoir envers mon village, mais aussi envers cette grande personnalité culturelle Kabyle".

Cette maison de jeune qui portera le nom de cette grande figure de la culture Kabyle est un exemple de l'attachement de la jeunesse Kabyle à la culture et aux valeurs emancipatrices. En effet, Muhya est un père symbolique, un idéal auquel notre jeunesse doit s'identifier pour forger une conscience collective épris de culture traditionnelle, de valeurs universelles et humanistes.

Le village Colonel Amirouche est un exemple pour tous les autres villages Kabyles, car le village Kabyle est un noyau d'auto-gouvernance, de gestion solidaire mais aussi d'affirmation identitaire. Toutes et tous pour une révolution culturelle consciente qui fera un barrage à l'obscurantisme.

Nous devons tous soit, au niveaux de nos villages, de nos quartiers, de nos villes de rendre des hommages à toutes les personnalités culturelles de Kabylie, de Tamazgha et de toute la planète qui luttent pour la culture et la valorisation de l'humain. Mais le plus important, c'est de mettre en pratique leurs messages, de Tolstoi à Muhya en passant par Brecht et Sartre.

BENHAMOUCHE Amar

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents