Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                   K-Direct - Actualité

K-Direct - Actualité

L'information en continu


Larbi Yahioun, Enseignant de la Langue Kabyle revient sur l'affaire Sabah. K-Direct

Publié le 13 Septembre 2016, 19:02pm

Catégories : #Actualité, #Kabylie

Larbi Yahioun, Enseignant de la langue Kabyle et Écrivain.

Larbi Yahioun, Enseignant de la langue Kabyle et Écrivain.

 
L'affaire de l'enseignante Sabah qui a posté une vidéo en classe a suscité un débat. Dans cette vidéo, l'enseignante a déclaré à ses élèves que la langue arabe est la langue du paradis ! 
Larbi Yahioun, enseignant de la langue Kabyle et écrivain, revient dans cette interview sur cette affaire dite "Sabah".
 
 
1- Azul Monsieur Larbi Yahioun. Merci d'avoir accepté cette interview, au début une petite présentation à nos lecteurs ?  
 
 
 Azul et merci de m'accorder cette occasion pour m’exprimer. Donc, c’est Larbi Yahioun, professeur de langue Kabyle, auteur de deux livres et d’un guide scolaire et je suis l’un de ces militants qui aspire à une école moderne et plurielle.
 
2- Ces derniers temps, l'affaire de l'enseignante Sabah a fait le buzz sur les réseaux sociaux et elle a suscité un débat national. En tant qu’enseignant de langue, comment analysez-vous le comportement de cette enseignante ? 
 
 
C’est absurde, mais je ne suis pas étonné. Le comportement de cette enseignante indigne de ce nom n’est que le fruit de cette école algérienne arabo-baathiste, une école sinistrée qui forme des ignorants -cultivés. Au lieu d’élever ces enfants sur l’amour et le respect de l’autre, leur enseigner d’autres langues et d’autres cultures qui font la richesse de ce pays, elle les incite à la haine et au rejet de tout ce qui n’est pas arabe. Quel mépris !?
 
3- La Ministre de l’Education Nationale, Madame Noria Benghebrit, est intervenue pour l'ouverture d'une enquête, cela a provoqué une confrontation entre deux courants, soit disant moderniste pro-Benghebrit et islamo-conservateur pro-Sabah. Réellement, est ce que Madame la Ministre de l’Education Nationale avait une réelle volonté pour le changement et est ce qu'elle dérange au point de la soutenir même de la part des berbèristes et de certains progressistes ? 
 
 
Je ne suis pas dans la mesure de juger madame la ministre de l’éducation, mais en analysant ses actions, à commencer de la généralisation de l’enseignement de Tamazight qui commence à se concrétiser dans pas mal de wilayas arabophones et son intention d’enseigner les matières scientifiques en langue vivante qui est le français et remplacer l’éducation islamique avec l’éducation morale, je pense qu’elle a l’ambition de faire sortir l’école algérienne de ce gouffre idéologique dont elle est sombrée depuis longtemps. À condition que toute la société s’implique bien sur, puisque il s’agit bel et bien de nos enfants et de l’avenir de tout un chacun. Tout de même, ce changement ne me concerne pas, puisque personnellement, je plaide pour l’indépendance de l’école kabyle en s’inspirant de l’un des meilleurs systèmes éducatifs qui permet la formation et la construction de vrais citoyens.
 
4- Avotre avis cette affaire et le soutien que Sabah a reçu est un indicateur de plusieurs menaces ? 
 
 
Oui. Une menace qui guette l’école et qui constitue un danger pour la société. Puisque soutenir un tel acte, c’est soutenir l’instrumentalisation et l’idéologisation de nos enfants qui ne sont que victimes de ce système. Donc les parents d’élèves doivent dénoncer cette discrimination et plaider pour une école universelle qui fait du plurilinguisme et du multiculturalisme, sa devise. Les parents et toute la société civile doivent agir le plus vite possible sinon le désastre est inévitable notamment dans les autres régions d’Algérie, contrairement à la Kabylie ou le MAK –Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie- a déjà entamé un grand travail pour construire notre propre école, une école kabyle, moderne et laïque écartée de toute idéologie. Une école qui enseigne la vie et non la mort, une école qui sacralise la science et non la religion.
 
5- Étant conscient de ces faits, quel est votre message pour ces parents qui continuent de voir leurs enfants détruits par l’école sans dire un mot ? 
 
 
Je lance un appel solennel et j’invite tous les parents à s’impliquer d’avantage dans ce projet de changer l’école en s’inspirant du model Canadien ou Suisse qui est fondé sur le plurilinguisme officiel, ou les élèves dès le primaire, apprennent les quatre langues qui font la richesse linguistique de la Suisse, à savoir : le français, l’allemand, l’italien et le romanche. Nos enfants ne méritent pas de maitriser 4 langues à la fois dès leurs jeunes âges ? Alors qu’attendez-vous … ?
 
6- Un dernier mot ? 
 
Je termine par une citation de Soukhominski qui confirme que "L'école, ne devient un vrai foyer de culture que lorsqu'il y règne quatre choses: l'amour de la patrie, le respect de son prochain, l'amour des livres, l'amour de sa langue maternelle ... La richesse des langues d'autres peuples reste inaccessible à un individu s'il ne possède pas sa langue maternelle, ne comprend pas sa beauté."  
 
 
Interview réalisée par Amar BENHAMOUCHE 
 
 
 Larbi YAHIOUN est l'auteur du guide scolaire pratique à l'intention des élèves qui se préparent aux examens du BEM & BAC  Abrid gher ukayad n Tmazight (2015 - Editions Tutlayt-iw Bgayet), Lewsaya (2015 - Editions Tutlayt-iw Bgayet)               
 
                     

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents