Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                   K-Direct - Actualité

K-Direct - Actualité

L'information en continu


Contribution - le 20 aout 1956 - le Congrès de la Soummam - un jour de fête et de deuil - K-Direct

Publié le 19 Août 2016, 17:52pm

Catégories : #Actualité

Contribution - le 20 aout 1956 - le Congrès de la Soummam - un jour de fête et de deuil - K-Direct

Le 20 août 1956, en plein guerre de libération, la Kabylie organisait le congrès de la Soummam pour donner naissance à l'Algérie État Nation. Deux ans après avoir déclenché la guerre de libération un certain 1er novembre 1954, ce Congrès fut un événement décisif pour resserrer les rangs et restructurer le FLN "Front de libération National".

Le Congrès de la Soummam se voulait un nouveau départ, suite aux luttes claniques qui gangrenaient la révolution, un rappel à l'ordre à ceux qui faisaient du pouvoir une priorité après l'indépendance, un message fort à ceux qui voulaient s'accaparer la révolution, son histoire pour prendre les commandes de l'Algérie indépendante.

Ce Congrès de la Soummam organisé par la Kabylie, avait pour ultime objectif : "la primauté de l'intérieur sur l'extérieur et du politique sur le militaire". Ce congrès voulait instaurer une Algérie plurielle, qui donnerait le droit d'existence à tous ses enfants sans distinction raciale ni religieuse qui'ils soient Kabyles, arabes, Chaouis, Mzabs, musulmans, Chrétiens, juifs, athés, pieds noirs... l'Algérie se devait d'être la mère patrie de tous.

Ce Congrès voulait instaurer une grande démocratie, celle pratiquée par la Kabylie depuis des lustres, un modèle d'existence basé sur le respect des différences. Un rêve Kabyle.

Ce Congrès se voulait la base de l'Algérie libre et démocratique, une fondation de la République Algérienne.

En éliminant par l'assassinat Abane Ramdane, l'architecte de ce Congrès et de toute la révolution Algérienne, la cause sombrait dans la politique des régléments de compte, et l'Algérie indépendante post coloniale s'en ai imprégné pour faire de la liquidation physique, un moyen efficace pour s'accrocher au pouvoir. Les historiques Kabyles éliminés et exilés, le peuple Kabyle meurtri en 1963, une fois qu'il s'est dressé contre l'ordre établi. La Kabylie sombre dans une dictature militaire jamais connue, une dictature au service de l'ancien colon au détriment du peuple.

La Kabylie s'est rendue compte tardivement de la trahison, organisée depuis l'assassinat de Abane Ramdane par les infiltrés de la France coloniale, cette dernière qui n'a trouvé que ce moyen pour garder l'Algérie, liquider les vrais et installer les faux, faisant semblant de partir en laissant ses larbins garder la bergerie.

Ces larbins se sont fixés pour mission de tuer la Kabylie en tuant son identité, son histoire, en finir avec ce bastion de la résistance afin de bien exécuter l'opération de pacification lancée par la France coloniale depuis le 3 juillet 1830, date de la signature de la convention entre Le Comte De Bourmont, Général en chef de l’armée Française et "Son altesse" le traitre Dey d'Alger Hussein Pacha.

Ce 20 août 2016, le Congrès de la Soummam sera célébré en Kabylie dans un climat austère, la Kabylie qui s'est fixée comme objectif la reconquête de sa souveraineté perdue, en luttant pacifiquement et intelligemment afin d'arracher un référendum d’autodétermination pour sa propre liberté. Ce qui laisse les larbins et les maîtres perplexes.

Demain est un jour de fête, pour les officiels et ceux qui vont arborer le drapeau Algérien avec fierté à Ouzelaguene, mais un jour de deuil dans les coeurs des Kabyles souverainistes qui luttent pour la libération de la Kabylie, traqués, menacés, opprimés et appauvris avec la complicité et le silence d'une partie de Kabyles qui crient "V......... l'Algérie" en bons hypocrites.

"Yiwen yemmut, wayed yefrah, muhend yarfed ifassen-is" Lounes Matoub

Naravas Frimus

Souverainiste Kabyle

Le 19 août 2016

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents